A la une

L'université : coopérative, y’a pas que les cuma !

Dans le cadre de l’Université aux Champs qui propose une série de débats lors du Salon aux Champs des 18 et 19 septembre prochain, une rencontre inédite entre coopérateurs d’horizons différents est organisée.
  Organisée et animée par Yves CARIOU (consultant économie sociale et solidaire, Rennes), cette rencontre permettra aux responsables de cuma visiteurs du salon de débattre notamment avec la coopérative “Tout en vélo” spécialisée dans la logistique urbaine à vélo pour la livraison du dernier...

J’échange du fumier pour du digestat

Ce qui me motive à faire un échange fumier/digestat, c’est une meilleure utilisation de l’azote organique.
Avant tous les fumiers allaient au maïs, maintenant je peux fertiliser d’autres cultures avec le digestat. Cette année, j’en ai épandu pour le colza et sur du blé fin février. Ça a bien fonctionné, j’ai économisé de l’engrais. J’en ai aussi apporté à du maïs. Contrairement au fumier qui doit être...

Les légumineuses carburent à la symbiose

Les partenaires du salon aux champs organisent mercredi 18 septembre à 14h30 une conférence-débat sur les solutions collectives pour développer les légumineuses fourragères. Car si c’est la symbiose avec des bactéries qui permet aux légumineuses de capter l’azote atmosphérique, il semble bien que la symbiose entre les hommes soit le meilleur vecteur de leur développement.
La conférence s’articulera d’abord autour de la présentation des enseignements du projet Luz’co (solutions collectives pour récolter, sécher, échanger ou progresser en collectif autour des légumineuses fourragères) puis autour du témoignage du groupe normand Seccopa (SEchoir COllectif Plaine...

L’agronomie au service des sols

Même si le labour offre des garanties supplémentaires de réussite des cultures, notamment par la maîtrise des adventices, cette technique a le désavantage d’être consommatrice en temps, en coût et rejette dans l’atmosphère une plus grande quantité de carbone, source de réchauffement climatique.
Même si le passage à des techniques alternatives au labour est de plus en plus étudié et appliqué, la suppression programmée du Glyphosate inquiète très largement la profession et par-dessus tout, les partisans du semis direct. Toutefois, une approche agronomique pointue, respectueuse du sol,...

La bonne dose au bon endroit au bon moment

En matière d’intervention phytosanitaire, l’agriculteur a dès aujourd’hui à sa disposition des équipements de grande précision pour lui permettre d’aborder le tournant vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement et plus performante économiquement.
Pour cela les constructeurs ont mis sur le marché de nouvelles technologies. Le premier système, qui est apparu, se base sur le principe de changement automatique de buses sur un même porte-jet. Evrard fut le premier constructeur à mettre le système sur ses pulvérisateurs à savoir quatre buses...

Epandage de fertilisants organiques liquides et qualité de l’air

Les particules fines dans l’air posent un problème de santé publique. Leur mécanisme de formation est complexe. Les précurseurs sont multiples, l’ammoniac en est un.
En Bretagne, 97 % des émissions d’ammoniac sont d’origine agricole. Leur réduction est donc une priorité du secteur agricole vis-à-vis la qualité de l’air. En mai 2017, la France a établi un Plan de Réduction des Emissions de Polluants Atmosphériques (PREPA) ayant pour objectif  une...

Pages

Partenaires